MONTVIRON

De gauche à droite, Laëtitia Vautier, Dominique Martin, Marc Desplanches

Commune de 361 habitants et d’une superficie de 591 hectares, avec une altitude de 27 à 121 m, Montviron a connu un développement économique important à la fin du XIXe siècle grâce à sa gare située sur la ligne Lison-Lamballe, utilisée notamment par les Sartillais et des entreprises encore existantes aujourd’hui (Guilloux, Malplanche). Son patrimoine bâti vaut le détour et a suscité beaucoup d’intérêt lors des Journées du Patrimoine 2015 (église, manoir de Mizouard, château de la Perrière, chapelle de la Colomberie, …).

Montviron se veut une commune calme, paisible, mais dynamique. Le conseil municipal a remis en place l’après-midi des aînés, a développé la fête des voisins par secteur et a organisé en septembre dernier une marche en faveur d’une association caritative avec le comité des fêtes.

La mairie est ouverte le jeudi de 16h30 à 18h30.

Les élus assurent une permanence le 1er et le 3ème mardi de chaque mois de 10h30 à 12h30.

Montviron : mi-août conviviale

Que de monde le matin du 15 août dans le bourg avec l'arrivée des déballeurs puis la messe avec pain bénit, officiée par le Père Passard, dans une église remplie de fidèles ! L'activité s'est poursuivie l'après-midi : promenades à poney, structures gonflables et divers stands dont celui des fameuses crêpières. Elle s'est prolongée en début de soirée avec le groupe Jet Blast et le dîner pour se conclure par un magnifique feu d'artifice. Une superbe journée sous la houlette du Président Lemarchandel qui n'a pas manqué de mettre en avant l'équipe des bénévoles.

 

 

 

Point de vue du conseil communal

Pourquoi avez-vous donné votre accord pour créer une commune nouvelle ?

Lors des élections de mars 2014, personne n’imaginait ou ne pensait à la commune nouvelle, même si le contexte déjà difficile avec les baisses des dotations nous laissait présager une réflexion pendant ce mandat sur le devenir de notre commune. Sous l’impulsion de notre maire, Gaëtan LAMBERT, cette question s’est posée assez rapidement. Notre première réflexion s’est faite avec la commune de Lolif.

En effet, nous partageons avec cette commune une grande partie de notre bourg et, au vu de notre passé et de nos intérêts communs, nous avons estimé que nous pouvions faire une commune nouvelle ensemble. Nous aurions formé une commune d’environ 900 habitants, taille intéressante, mais qui s’est avérée très vite insuffisante lorsque la préfète, le 30 septembre 2015, a présenté le schéma départemental de coopération intercommunale, faisant passer de 27 à 5 le nombre de communautés de communes. Nous avons compris que l’association Montviron-Lolif ne ferait pas le poids lors des futurs conseils communautaires, il fallait voir plus grand. Nous avons alors rejoint dans leur réflexion les communes de Sartilly, La Rochelle Normande, Angey, Champcey et Bacilly. Les conseils municipaux ont tranché fin novembre. Ceux de Bacilly et Lolif étant majoritairement contre la création, la commune nouvelle s’est faite à 5, Montviron compris.

Quel bilan dressez-vous des premiers mois de la commune nouvelle ?

Habitués à travailler à 11, nous avons eu quelques difficultés à nous retrouver à 60. Fort heureusement, une cohésion de groupe se met en place au fil des mois, grâce notamment aux différentes réunions de commissions qui, en règle générale, permettent de débattre et de s’exprimer pour trouver des solutions. Nous avons également été rassurés sur la poursuite des projets de notre commune. Il en est ainsi du pôle de convivialité dont l’étude avance, la programmiste ayant déjà animé 2 réunions, et également de la sécurité avec une réflexion étendue au nouveau territoire. Les différentes animations mises en place par le conseil communal se poursuivent voire même se développent (cinéma pour les enfants, fête des voisins, …) et notre volonté de soutenir le comité des fêtes reste inchangée.

Quels sont vos objectifs ?

Nous sommes conscients des attentes des habitants de notre commune. Il y a encore beaucoup de choses à mettre en place ou à améliorer. Cela va prendre un peu de temps, mais avec le nouveau maire délégué Dominique MARTIN, nous formons une équipe et sommes déterminés à servir au mieux les intérêts de nos concitoyens.