LA ROCHELLE NORMANDE

De gauche à droite, Vincent Chapdelaine, Jean-Pierre Fauvel, Michel Allain

Peuplée de 328 habitants, la commune connaît depuis une vingtaine d'années un bel essor démographique confirmé par les 8 naissances enregistrées en 2015. 

Elle compte quelques artisans et 3 exploitations agricoles. Bordée par Le Lerre, l'Allemagne et le Vieux Février, sa superficie est de 753 ha. Son église avec son retable est très visitée. Ses 7 associations apportent une dynamique sociale remarquée. De nombreux ménages, travaillant sur Avranches ou Granville, ont fait le choix de s'y installer et la deuxième tranche du lotissement communal "Le Clos Rochelais" est une réponse à cette demande.

La mairie est ouverte le vendredi de 14 h à 16h30.

Vide-grenier très fréquenté

La Rochelle Nde : le public fidèle à la fête villageoise

Contre vents et marées, à l’image des bénévoles du comité des fêtes, la traditionnelle fête de l’Association des Jeunes Rochelais (ADJR) a pu se dérouler normalement. Elle a débuté dimanche 30 juillet tôt avec les 200 participants du vide-grenier. Elle s’est poursuivie avec les animations mises en place malgré une grosse averse. Elle s’est terminée tard, après le feu d’artifice, pour les danseurs. Par ailleurs, elle a été également l’occasion pour l’assemblée dominicale de découvrir le nouveau coq qui a été béni à l’issue de l’office.

Interview de Jean-Pierre Fauvel, Maire Délegué

Quel bilan tirez-vous des premiers mois de maire délégué d'une commune nouvelle ? Qu'est-ce que cela a apporté à votre commune ?

Les premiers mois ont été assez chargés du fait de la mise en route. Il nous a fallu apprendre à travailler ensemble. Cette nécessaire entente a été facilitée par le regroupement de 4 communes similaires avec Sartilly, pôle commun de proximité. Nous partageons les mêmes besoins, les mêmes attentes et les réunions se déroulent dans une ambiance constructive.

La mutualisation nous permet de faire des économies d'échelle, de bénéficier du personnel de la commune nouvelle pour l'entretien des terrains et bâtiments et d'un secrétariat permanent, en cas de besoin. Par ailleurs, la capacité d'investissement de chacune des communes déléguées s'en est trouvée renforcée.

Comment définissez-vous votre rôle de maire délégué ?

J'ai conservé de nombreuses responsabilités : exercice des pouvoirs de police, animation locale, lotissement, suivi de l'entretien courant des bâtiments et de la voirie. J'ai aussi en charge les locations des logements communaux et je reçois le public le vendredi après-midi, ce qui est à la fois utile et important. J'anime également les réunions du conseil communal qui permettent les échanges indispensables au suivi des affaires de la commune déléguée.

Quelles sont vos perspectives pour l'année à venir ?

Pour l'année en cours est prévu l'engagement des travaux d'un cheminement piétonnier sur la RD 35 pour sécuriser l'accès des enfants à l'arrêt scolaire et limiter la vitesse. Ce projet, lancé en 2015, a été prévu au budget en 2017 pour un montant de 360 000€ .

Suite au contournement de Sartilly, le réaménagement foncier est en cours. Du fait de la création de la commune nouvelle, il va s'effectuer dans un périmètre cohérent avec la déviation et illustre tout l’intérêt du regroupement et du travail en commun. 

Saint Auguste Chapdelaine

Né le 6 janvier 1814, à La Rochelle Normande, commune limitrophe de Sartilly, cet enfant d'agriculteurs est mort en Chine, supplicié, à l'âge de 42 ans. A 20 ans, il entre au séminaire. Ordonné prêtre à 29 ans, il est nommé vicaire à Boucey. Après sept ans de ministère dans cette paroisse située près du Mont-Saint-Michel, il est admis aux Missions étrangères de Paris. En 1852, il embarque pour la Chine. Le long voyage lui permet d'apprendre la langue chinoise. Il parvient enfin, deux ans plus tard, sur la terre de mission qu'il s'est vu confier : le Kouang-Si. Il sera le Père Ma pour les chrétiens qu'il a rejoints. Il n'est pas le bienvenu pour les autorités locales et sa mission est de courte durée. Arrêté avec vingt-cinq autres chrétiens, accusé d'entraîner le peuple à la révolte, il subit le supplice de la cage et meurt en martyr le 29 février 1856. Déclaré Vénérable le 2 juillet 1899 puis proclamé Bienheureux le 27 mai 1900, il est canonisé par Jean-Paul II, le 1er octobre 2000 avec 119 martyrs de Chine. Bien avant sa canonisation, de nombreuses églises, comme l'église Saint-Pair de Sartilly, lui ont rendu hommage par la réalisation de statues et de vitraux. C'est le saint local, par excellence.

10ème anniversaire

Livret disponible :

Église de la Rochelle Normande   Églises de la paroisse de Sartilly